karawanserei-theater | Qui sommes-nous ?
393
page-template-default,page,page-id-393,stockholm-core-1.0.8,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.2,vertical_menu_enabled,paspartu_enabled,side_area_uncovered,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0,vc_responsive

Qui sommes-nous ?

La moitié de l’humanité!

Nous sommes un groupe de filles et de femmes qui faisons du théâtre. Environ deux fois par an, nous mettons en scène de courts programmes. Nous venons des pays suivants – par ordre alphabétique : l’Albanie, l’Allemagne, le Cameroun, la Chine, la Colombie, la Géorgie, la Grande-Bretagne, l’Ingouchie, Israël, le Kazakhstan, le Mexique, les Philippines, la Syrie, le Togo… Jusqu’à présent, les participantes avaient entre 10 et 57 ans.

Le projet KARAWANSEREI existe depuis l’automne 2014. Il est né d’un projet, mis en place de manière bénévole, dans le foyer pour réfugiés du quartier « Schlaatz » à Potsdam.  L’équipe des volontaires engagés dans le suivi des jeunes du foyer constata que les jeunes femmes, à partir de l’adolescence, ne participaient plus aux activités proposées l’après-midi lorsqu’elles étaient mixtes. Elles restaient dans leur appartement. Pour celles qui n’étaient pas encore scolarisées, cela réduisait encore davantage leur chance d’avoir des contacts avec de jeunes germanophones. D’où l’idée de créer une plateforme de rencontre, un espace protégé où l’allemand serait la langue de communication et où des activités communes permettraient de faire connaissance.

Cet historique a donné naissance au nom de KARAWANSEREI. Un caravansérail était au temps des caravanes orientales l’auberge sécurisée où les marchands de tous horizons se rencontraient et partageaient leurs expériences. A l’époque, en règle générale, les femmes ne fréquentaient pas de tels lieux. À l’instar de cette coutume, nous avons voulu créer un tel espace, commun et protégé, où les femmes et les jeunes filles, notamment celles issues de familles musulmanes, pourraient se réunir et créer ensemble en toute quiétude et sécurité.

Physiquement, nous avons trouvé cet espace dans le Centre pour Jeunes freiLand (Potsdam). Nous y répétons chaque semaine depuis septembre 2014. Le projet est une coopération entre le « Travail pour réfugiés » de l’Eglise protestante de la paroisse de Potsdam et l’intervenante de théâtre Sabine Wiedemann, Potsdam (www.jakamos-theater.eu). Ce projet a reçu des subventions de la part de l’Eglise protestante de Potsdam et de différents ministères du Land de Brandebourg.

Nos aspirations ?

Nous voulons faire connaissance les unes des autres et, à notre échelle, créer un monde de paix !

Le projet s’adresse à des filles et des femmes du monde entier, y compris à des Allemandes. Le groupe offre un espace de rencontre où nous découvrons nos valeurs respectives. L’allemand étant la langue utilisée pour nos échanges, le KARAWANSEREI permet aux migrantes d’enrichir leurs connaissances linguistiques, mais aussi de nouer avec les membres germanophones des liens d’amitié qui se poursuivent parfois, en dehors du théâtre, sous d’autres formes. Le projet est conçu sur la durée, ce qui favorise un travail en toute confiance.